OLYMPUS DIGITAL CAMERADescription du projet:

En rai­son du déve­lop­pe­ment dyna­mi­que de l’économie tuni­si­en­ne, la Tuni­sie se voit con­fron­tée à des quan­tités de déchets de plus en plus import­an­tes. Pour les années à venir, il est esti­mé une aug­men­ta­ti­on con­ti­nu­el­le des déchets de 4 à 5 %. Vu ce cons­tat, la coo­pé­ra­ti­on finan­ciè­re alle­man­de sou­ti­ent depuis plu­sieurs années le déve­lop­pe­ment de ce sec­teur.
Mon­tant appro­xi­ma­tif du cont­rat (en US$ ou Euros) : 670.200 €

Pays : Tuni­sie, Lieu dans le pays : Gou­verno­rats Béja, Jen­dou­ba, Silia­na et Le Kef
Nom du Cli­ent: IGIP mbH, Alle­ma­gne
Char­gé par l’ANGed (Agence Natio­na­le de Ges­ti­on des déchets)
Finan­ce­ment de la KfW (Kre­dit­an­stalt für Wie­der­auf­bau)

Date de démar­ra­ge (mois/année) : 03/2009
Date d’achèvement (mois/année) : 12/2012

Ain­si la KfW s’est déci­dé à finan­cer un nou­veau pro­jet de « Ges­ti­on inté­grée des déchets muni­ci­paux dans la val­lée de la Med­jer­da ». Les déchets muni­ci­paux com­pren­nent les déchets ména­gers et assi­milés, les bou­es de sta­ti­ons d’épuration, les déchets d’abattoirs, les DIB et exca­va­ti­on de terre, et les déchets de soin. Le but de ce pro­jet est d’éliminer les gou­lots exi­s­tants et futurs de la ges­ti­on de déchets muni­ci­paux dans tou­te cet­te régi­on (sur­face d’env. 16.000 km ²) par l’implantation d’une ges­ti­on inté­grée des déchets muni­ci­paux à l’horizon de 20 ans (collec­te, trans­port, trans­fert, trai­te­ment et recy­cla­ge, mise en déchar­ge). Le pro­jet fut divi­sé en 3 par­ties:

• Pha­se 1: Etu­de d’analyse de la situa­ti­on exi­s­tan­te (sys­tè­me de ges­ti­on des déchets, éva­lua­ti­on des don­nées sur les déchets et ana­ly­ses des déchets)
• Pha­se 2: Etu­de de con­cept
• Pha­se 3 : Etu­de de faisa­bi­lité et avant pro­jet som­mai­re de deux scé­na­ri­os (mise en déchar­ge seu­le, et trai­te­ment des déchets avec mise en déchar­ge)

D’après l’étude, la popu­la­ti­on dans la zone du pro­jet s’élevait en 2009 à env. 647.000 habi­tants pour une pro­duc­tion de déchets annu­el­le de 150.000 t/an. Jusqu’à l’an 2033, une aug­men­ta­ti­on de la pro­duc­tion des déchets muni­ci­paux à 253.000 t/an est pro­je­tée pour une popu­la­ti­on tota­le de 836.000 habi­tants dans la zone du pro­jet.
L’étude de faisa­bi­lité a com­pa­ré deux scé­na­ri­os: le pre­mier en ne con­s­idé­rant que la mise en déchar­ge et le second qui con­s­idè­re le trai­te­ment des déchets puis leur mise en déchar­ge. Au final, l’étude a recom­man­dé le deu­xiè­me scé­na­rio. Ce der­nier com­prend la con­struc­tion de deux nou­vel­les déchar­ges régio­na­les sur les sites d’« Erro­u­ma­ni » dans le nord de la val­lée de la Med­jer­da et « Les Sali­nes » dans le sud. En out­re, deux instal­la­ti­ons de trai­te­ment (PMB), un sur chaque site d’enfouissement, ont été pré­vu­es pour le trai­te­ment de tou­te la quan­tité de déchets, ain­si que 38 sta­ti­ons de trans­fert répar­ties dans la zone du pro­jet.
Ent­re 2014 et 2033, le site d’« Erro­u­ma­ni » accep­te­ra 2.461.072 ton­nes de déchets et le site “Les Sali­nes” 1.713.623 ton­nes. L’étanchéité de base des deux déchar­ges est assu­rée par deux cou­ches d’argile com­pac­tée et une géo­mem­bra­ne en PEHD de 2,5 mm d’épaisseur. L’eau plu­via­le et les lixi­viats sont collec­tés sépa­ré­ment. Les lixi­viats seront ensui­te traités sur place dans une instal­la­ti­on de trai­te­ment des lixi­viats pré­vus à cet effet.
La pro­chai­ne étape (Pha­se 4 atten­du en 2014) sera la pha­se d’avant pro­jet détail­lé et la pré­pa­ra­ti­on du dos­sier d’appel d’offres des déchar­ges et des cen­tres de PMB (con­di­ti­ons con­trac­tu­el­les, spé­ci­fi­ca­ti­ons tech­ni­ques, dessins tech­ni­ques, piè­ces jus­ti­fi­ca­ti­ves), ain­si que l’assistance à la pas­sa­ti­on du mar­ché.

OLYMPUS DIGITAL CAMERADescription des services fournis par notre personnel:

  • Enquête et ana­ly­se de la situa­ti­on exi­s­tan­te de la ges­ti­on des déchets :
  • Types et quan­tités des déchets
  • Sys­tè­me de collec­te, trans­port, trai­te­ment et mise en déchar­ge actu­el­le
  • Iden­ti­fi­ca­ti­on des points noirs
  • Prono­stic de l’évolution de la pro­duc­tion et des quan­tités de déchets
  • Réa­li­sa­ti­on d’analyses des déchets (com­po­si­ti­on, métaux lourds, den­sité, teneur en eau …)
  • Déter­mi­na­ti­on des poten­tiels de recy­cla­ge maté­ri­el et éner­gé­tique, et des poten­tiels de réduc­tion
  • Déve­lop­pe­ment d’un plan direc­teur de ges­ti­on des déchets soli­des pour la val­lée de la Med­jer­da en ten­ant comp­te des aspects insti­tu­ti­on­nels, opé­ra­ti­onnels, finan­ciers, socio-éco­no­mi­ques et juri­di­ques
  • Ana­ly­se des coûts et déve­lop­pe­ment d’un sys­tè­me tarif­ai­re pour la val­lée de la Med­jer­da
  • Cal­cul de la quan­tité de gaz de déchar­ge et de la ven­te des cré­dits car­bo­ne
  • Etu­de de faisa­bi­lité pour le nou­veau sys­tè­me de ges­ti­on inté­grée des déchets muni­ci­paux avec deux déchar­ges, 2 cen­tres de pré­trai­te­ment méca­no-bio­lo­gi­que ain­si que 38 cen­tres de trans­fert
  • Scé­na­rio 1: pla­ni­fi­ca­ti­on de deux nou­vel­les déchar­ges (APS)
  • Sce­n­a­rio 2: pla­ni­fi­ca­ti­on de deux nou­vel­les déchar­ges ain­si que deux cen­tres de pré­trai­te­ment méca­no-bio­lo­gi­que (APS)
  • Cal­culs des coûts (inves­tis­se­ment et exploi­ta­ti­on) pour chaque déchar­ge et cent­re de PMB
  • Busi­ness plan pour le sys­tè­me de ges­ti­on inté­grée des déchets muni­ci­paux